28 octobre 2020

Voyage en Nouvelle Calédonie, le paradis des kitesurfeurs

Située à plus de 17000 km de Paris et au cœur de l’océan Pacifique, la Nouvelle-Calédonie est un petit paradis sur Terre. Avec un lagon inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO où vous pourrez vous baigner dans des eaux turquoises au milieu des tortues, dauphins, raies manta et autres poissons tropicaux, la Nouvelle-Calédonie vous fera oublier votre vie en métropole. L’ensemble des îles de l’archipel sont réputées dans le monde entier pour leurs plages paradisiaques et l’hospitalité de ses habitants.

L’ilot maître

Situé à environ 15 minutes en bateau de Grande Terre, Ilot Maître est un grand lagon peu profond protégé par un récif. Ce spot de kite surf offre des conditions de pratique idéale avec un fond composé d’herbiers et de sable, tout cela dans un cadre magnifique. Si jamais vous décidez de vous orienter vers le Phare de l’Ilot Maître vous profiterez de la présence de quelques vagues.

L’Ilot Maître fait partie d’une zone naturelle protégée pour son écosystème (faune et flore) très riche, mais vous pourrez y accéder toute l’année pour pratiquer le kitesurf.

Si vous optez pour ce spot, il est primordial de bien choisir son moment : Ilot Maître offre des conditions parfaites généralement à mi-marée ou a marée haute par petits coefficients. Il est préférable d’éviter la marée basse car le corail n’est pas loin.

L’Ilot Maître est accessible facilement via un bateau taxi qui pourra vous y déposer pour la journée. Un vent régulier y est présent ce qui vous permettra de profiter un maximum de ce sublime lagon.

L’ilot Tenia

Petite île de 1 km de long sur 600 mètres de large, en face de la baie de Saint Vincent, à l’Est de Grande Terre (l’île principale de la Nouvelle Calédonie), on y accède en voiture (1h30 environ depuis Nouméa) puis en bateau (30 à 40 minutes environ).

Véritable désert, personne n’habite sur l’île ce qui fait son charme. Un vrai petit bout de terre (de sable plutôt) où il est possible d’y camper (en mode camping sauvage).

En forme de triangle, l’île est bordée de plages de sable blanc et d’une végétation luxuriante, c’est un véritable petit paradis. Zone maritime protégée, la faune et la flore sont abondantes et magnifiques. Après votre séance de kite vous pourrez faire du snorkeling pour observer de nombreux poissons en tout genre, bébés requins et si vous êtes chanceux vous pourrez voir des dauphins.

L’ilot Tenia offre des conditions parfaites pour pratiquer tranquillement le kite.

Ouano

Situé sur la côte Ouest de la Nouvelle Calédonie, au milieu de l’île, le spot d’Ouano est un spot polyvalent qui offre tous types de conditions de navigation. Ses vagues sont très réputées surtout pour le surf. Vous y trouverez un magnifique lagon offrant des conditions idéales pour les mordus de freeride/freestyle.

S’il reste possible de naviguer par toutes marées (hautes et basses), il est préférable d’y accéder à marée haute, le fond est constitué majoritairement de sable et de vase mais il y a aussi quelques blocs de corail.

Poe

Localisé à environ 170 km au Nord de Nouméa sur la côte Ouest, le spot Poé est un spot pour tous niveaux et assez facile d’accès. Vous pouvez vous y rendre sans bateau. Vous devrez compter environ 2h de route pour arriver à Poé depuis Nouméa, la capitale de la Nouvelle-Calédonie. Vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin : un camping et des petits restaurants ainsi que plusieurs écoles de kite pour les débutants.

Le spot Poé est constitué d’une immense plage de plusieurs kilomètres, d’un lagon peu profond sur fond d’herbiers et de sable et d’un vent régulier. Un autre spot de rêve pour les amoureux de freestyle ou pour les débutants qui souhaite apprendre le kite.

Le seul petit bémol serait que le spot ne fonctionne qu’à la mi-marée et marée haute.

Ilot Goeland

Situé à environ 20 minutes en bateau de Grande Terre (île principale de la Nouvelle-Calédonie), le spot est idéal pour le freestyle et pour apprendre si vous êtes accompagnés par un moniteur avec tout l’équipement de kite surf nécessaire.

L’îlot Goeland offre un lagon turquoise peu profond mais de plus en plus flat au fur et à mesure que la marée descend. Le fond du lagon est sablonneux mais quelques blocs de corail y sont présents. Pour éviter tous risques, il est recommandé d’éviter l’ouest de l’îlot.

Pour accéder à l’Îlot Goéland vous devrez attendre mars car le lieu fait partie d’une réserve naturelle protégée. L’accès est ouvert de mars à septembre.